• Le plan de trésorerie

    Pour un entrepreneur, il est primordial d’avoir conscience de l’importance de la trésorerie mais également des prévisions de trésorerie. Prévoir sa situation de trésorerie permet d’anticiper toute difficulté financière pouvant se présenter à court ou à long terme et de piloter au mieux tout financement nécessaire pour faire face à un déficit passager ou prolongé de la trésorerie.

     

    Piloter sa trésorerie permet d’éviter à l’entreprise d’être confrontée à un état de cessation de paiement pouvant entraîner sa liquidation.


    Pour élaborer les prévisions de trésorerie, il ne faut pas obligatoirement se projeter dans un horizon lointain si on ne peut produire des prévisions relativement fiables.

     

    Le plan de trésorerie se compose de deux parties : les encaissements (ventes, apports, emprunts…) et les décaissements (achats, charges externes, taxes, charges de personnel, investissements, remboursement d’emprunts, intérêts d’emprunt, impôts et dividende).


    Pour établir un budget ou d’un plan de trésorerie, il est nécessaire de collecter de l’information auprès de différents services de l’entreprise si celle-ci a la taille et les ressources pour constituer plusieurs services (Contrôle de gestion, Comptabilité…). Nous pouvons recenser les sources suivantes :


    • Le budget d’exploitation pour les encaissements et les décaissements liés à l’activité : ventes, achats, charges externes (achats non stockables comme l’eau ou l’énergie, location, entretien…), les charges de personnel, les taxes.

      Les données sont présentées hors taxe, il faut les convertir en TTC en leur appliquant le taux de TVA en vigueur. La TVA à décaisser apparaîtra sur une ligne du plan de trésorerie non prévue dans le budget d’exploitation.

    • Le budget d’investissements présenté également en HT.

    • La dette et la charge d’intérêts, suivies par le service en charge des financements et de la trésorerie.


    Une fois les données collectées, il faut appliquer des lois d’éclatements ou de report sur les produits et les charges en tenant compte des délais d’encaissements et de décaissements des clients et fournisseurs.


    Le budget d’exploitation est mensualisé selon le mois auquel se rapporte la charge. Prenons l’exemple du loyer du premier trimestre de 3 000 euros que doit s’acquitter une entreprise.
    Le budget d’exploitation présentera la charge mensualisée, c’est-à-dire 1 000 euros en janvier, 1 000 euros en février et 1 000 euros en mars. Par contre, le règlement intervenant début janvier à terme à échoir, il faudra enregistrer dans le plan de trésorerie les 3 000 euros en janvier et donc ne pas l’étaler sur plusieurs mois.


    Par ailleurs, une prestation ou une vente de marchandise facturée au client le 15 janvier apparaîtra dans le budget d’exploitation en janvier mais seulement en février dans le plan de trésorerie si le délai client est de 30 jours. Enfin, on peut étaler l’encaissement d’une vente selon des lois d’éclatement déterminées au préalable. Par exemple, on pose l’hypothèse selon laquelle, 30% d’une vente sera encaissée en M+1, 60% en M+2 et 10% en M+3.


    Il ne suffit pas seulement d’élaborer un plan de trésorerie annuel, semestriel ou trimestriel, il faut encore savoir le faire vivre. Qu’est-ce que cela veut dire ?


    Le plan de trésorerie doit être mis à jour en fonction d’informations reçues tel que le décalage d’un projet d’investissements, le décalage de paiement d’un client.


    Il est fondamental de faire un rapprochement entre ce qui avait été prévu et ce qui est réalisé en analysant les écarts afin de mieux comprendre les décalages constatés et faire les ajustements requis pour les périodes suivantes.

    A noter également que le plan de trésorerie présente une situation de fin de mois. Si le solde est positif, cela ne veut pas dire que la trésorerie est en permanence positive au cours du mois. Elle peut subir des fluctuations l’entraînant dans des zones de turbulences durant quelques jours au cours du mois. Ce qui nécessite un suivi plus attentif de la trésorerie, voire l’utilisation d’une ligne de découvert bancaire en cas de trésorerie négative.

    Si vous désirez recevoir la maquette d’un plan de trésorerie, nous vous l’adresserons sur simple demande tout en répondant à chacune de vos questions.

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter