• Le seuil de rentabilité

     Pour qu’une entreprise assure sa pérennité, il est fondamental qu’elle soit rentable. C’est du bon sens mais encore faut-il savoir par ce qu’on entend par entreprise rentable.


    Il ne suffit pas que l’entreprise augmente son chiffre d’affaires pour être considérée comme rentable, il faut qu’elle puisse absorber les charges fixes et variables liées à son activité. Si ces charges excèdent le chiffre d’affaires, il sera impossible à l’entreprise de dégager des profits.


     A partir de quel moment l’entreprise devient-elle rentable ?


    Une entreprise devient rentable lorsqu’elle gagne de l’argent, autrement dit quand elle arrive à dépasser le seuil de rentabilité.


    Comment est-il calculé ?

     Le seuil de rentabilité s’obtient par le calcul suivant : Charges fixes / Taux de marge sur coût variable.

     
    Tour d’abord, il faut bien faire la distinction entre les charges variables et les charges fixes, qui seront utilisées dans le calcul. En ce qui concerne les charges variables, leur niveau dépend du volume d’activité et augmentent lorsque ce dernier progresse. Quant aux charges fixes, leur montant reste constant quel que soit le niveau d’activité.  La frontière entre les deux n’est pas toujours aisée à définir et une mauvaise appréciation peut biaiser le calcul.


    Le taux de Marge sur coût variable (TMCV) est le ratio entre la Marge sur coût variable (MCV) et le Chiffre d’affaires. La Marge sur coût variable (MCV) est obtenue par différence entre le chiffre d’affaires et les charges variables.


    Prenons un exemple. Soit l’entreprise XXX qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 200 000 euros. Ses charges variables sont égales à 50 000 euros et ses charges fixes à 20 000 euros.


    La MCV est égale à 200 000 – 50 000 soit 150 000 euros.
    Le TMCV est égal à 150 000 / 200 000 soit 75%


    Le Seuil de rentabilité ou SR est égal à 20 000 / 75% soit 26 667. L’entreprise devient rentable à partir de 26 667 euros de chiffre d’affaires.


    On peut utiliser également la notion de point mort qui est synonyme du seuil de rentabilité et qui peut s’exprimer en nombre de jours par le calcul suivant :
     seuil de rentabilité / chiffre d’affaires * 360 jours.


    Si on reprend notre exemple :

     Le point mort est égal à (26 667 / 200 000) * 360 soit 48 jours.


     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter