• La carte sans contact dispose de la norme NFC qui est une technologie de communication sans contact.

    La carte comporte un pictogramme. Il suffit alors de poser la carte sur le terminal du commerçant qui affiche le pictogramme, un bip retentit, le paiement est réalisé. Le plafond de paiement autorisé passe de 20 à 30 euros en octobre 2017. Rappelons qu’en 2016, ce sont 600 millions de transactions qui ont été réalisées avec une carte sans contact.

     

    Si la carte sans contact présente des avantages comme le gain de temps, en effet il n’est pas nécessaire de taper son code pour régler son achat, la carte présente-t-elle des inconvénients notamment en matière de fraude ?

     

    Tout d’abord, une carte volée peut être utilisée sans avoir à connaître le code. Néanmoins, le risque de fraude apparaît comme limité dans la mesure où le montant maximum de dépenses dans le mois est limité à 80 euros avec le système NFC.

     

    Ensuite, quel est le risque en matière de piratage informatique ?, En 2012, l’ingénieur sécurité de British Telecom Renaud Lifchitz avait montré que les données entre la carte et le terminal pouvaient être récupérées à partir d’un boitier ou d’un téléphone. Le hacker pouvait obtenir le nom et le prénom du détenteur de carte, le numéro de la carte, sa date d’expiration et ses dernières opérations, les éléments contenus sur la carte n’étant pas cryptés.


     Si les cartes sans contact ne permettent plus de lire aujourd’hui le nom du titulaire de la carte selon le GIE Cartes bancaires, ni d’accéder à l’historique des opérations, la CNIL recommande tout de même d’utiliser un étui pour protéger votre carte des ondes extérieures.

     

    Enfin, selon le rapport de juillet 2017 de l’observatoire de la sécurité des moyens de paiement, la fraude des cartes sans contact se caractérise « exclusivement par le vol de la carte, et [est] sans vulnérabilité technologique avérée sur ce canal de paiement ». Le taux moyen de fraude est de 0.02% en 2016.

     

    Si toutefois, vous n’êtes toujours pas rassuré, vous avez le droit de demander à votre banquier, qui ne peut refuser, de désactiver la fonctionnalité de paiement sans contact.

     

     

     


    votre commentaire
  • Découvrez le prochain article le 14 octobre 2017 : la carte bancaire sans contact


    votre commentaire
  •  

    Particulier et propriétaire d’un bien immobilier, vous rencontrez des difficultés financières, votre banque ne peut répondre favorablement à votre besoin de trésorerie, avez-vous pensé au portage immobilier ?

     

    De quoi s’agit-il ?

    Plutôt que de vendre votre bien ou de le voir saisi, vous allez en transférer la propriété à des investisseurs pour une période pouvant aller de 3 à 5 ans, tout en demeurant locataire du Bien.
    Le transfert se fait par l’intermédiaire d’une société de portage, les investisseurs percevront des loyers.

    Les difficultés pouvant être seulement passagères, la personne pourra récupérer le bien au même prix que celui du transfert initial.

     

    Quels sont les biens concernés ?

    Il peut s’agir aussi bien d’un appartement, d’une maison que d’un immeuble ou d’un bien d’exception (château, hôtel particulier…).

     

    A noter que le portage immobilier n’est pas réservé exclusivement aux personnes physiques, il concerne également les personnes morales qui peuvent transférer à un investisseur des bureaux, des hôtels ou encore un domaine viticole. Cela peut être la réponse à une insuffisance de liquidités pour développer l’entreprise ou à des problèmes de trésorerie.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires